Hôpital privé
Marne La Vallée

Prévention des risques

Structure de la démarche de prévention et de maîtrise des risques

Indissociables de la démarche qualité, la prévention et la maîtrise des risques font partie des préoccupations quotidiennes des professionnels de l’établissement. Un responsable de la gestion des risques coordonne les ressources internes œuvrant pour la sécurité des patients. Différents aspects entrent dans cette démarche globale de gestion des risques :

  • lutte contre le risque infectieux : formalisation de procédures et formations du personnel,
  • continuité et coordination des soins : définition de parcours patient, application de règles d’identification des patients,
  • risque anesthésique : évaluation des pratiques anesthésiques et application par l’équipe d’anesthésie des recommandations en vigueur,
  • risque transfusionnel : application des étapes essentielles de la transfusion grâce à un guide de la transfusion, contrôlée par un responsable de l’hémovigilance.

 

Comité de lutte contre la douleur ou CLUD

Le CLUD a été créé au sein de l’hôpital privé de Marne la Vallée en 2004 pour définir et organiser les modalités de prise en charge de la douleur. Grâce à l’implication des professionnels, il ne cesse de grandir et démontre son importance capitale pour la prise en charge optimale des patients.

 

Le Comité de Lutte contre Les Infections Nosocomiales

Dans le cadre de sa politique qualité, l'hôpital privé de Marne la Vallée accorde une place de premier ordre à la prévention des infections nosocomiales. Toutes ces actions préventives sont coordonnées par le Comité de Lutte contre Les Infections Nosocomiales (CLIN) de l'établissement.

 

Qu'est-ce qu'une infection nosocomiale ?

Les infections nosocomiales sont des infections contractées en milieu hospitalier. Elles touchent en priorité les patients aux systèmes immunitaires les plus affaiblis. Cela s'observe notamment chez les nourrissons, les personnes âgées et dans le cadre de certaines maladies affaiblissant les défenses immunitaires. Les germes (ex. : bactéries) responsables peuvent être déjà présents dans l'organisme du patient, sur sa peau ou dans son système digestif par exemple. Il arrive aussi parfois que les patients soient infectés par des germes présents dans l'environnement (ex. : eau, air), ceux d'un autre malade, ceux d'un visiteur ou plus rarement, par des germes véhiculés par le personnel soignant. Certaines interventions favorisent également les contaminations, comme la pose d'une sonde urinaire ou d'une perfusion. Les infections nosocomiales restent peu fréquentes grâce à la mise en place de protocoles d'hygiène et de sécurité perfectionnés.

 

La stratégie de prévention du CLIN

Le CLIN coordonne la lutte contre les infections nosocomiales dans le cadre de la gestion des risques. Il définit la politique de lutte contre les infections nosocomiales et sa mise en application par l’EOH (équipe opérationnelle d'hygiène hospitalière) et l’ensemble des professionnels de l'établissement.

Très complet, le programme préventif contre les infections nosocomiales comprend aussi bien la formation du personnel hospitalier au respect des règles de sécurité que des mesures de surveillance régulières afin de détecter et éliminer rapidement le moindre germe nocif. Divers protocoles de soins et procédures sont également mis au point et communiqués dans tous les services de la clinique sous forme de documents papier. Enfin, la mise en place et le respect des mesures d'hygiène tiennent bien sûr une place importante dans les activités du comité. Ce dernier veille ainsi notamment sur :

  • la salubrité de l'environnement et des locaux de la clinique,
  • la salubrité des installations chirurgicales et médicales,
  • la désinfection et la stérilisation des instruments chirurgicaux et des instruments de diagnostic,
  • l'hygiène des mains et l'hygiène vestimentaire du personnel soignant.

 

En pratique à l'hôpital privé de Marne la Vallée

L’hôpital privé de Marne la Vallée a obtenu en 2014 une note classe B (classes allant de A à F) pour sa démarche de lutte contre les infections nosocomiales. Cette note regroupe plusieurs critères : bon usage des antibiotiques, consommation des solutions hydro-alcooliques, réalisation d’enquête d’incidence des infections du site opératoire et politique globale de lutte contre les infections nosocomiales.

 

Comité de liaison alimentation nutrition ou CLAN

Ce comité a pour mission d’optimiser la prise en charge nutritionnelle des patients et de travailler sur la dénutrition dans les établissements de santé.

 

Commission médicale d’établissement ou CME

Instance consultative, la CME est exclusivement composée de représentants de l’équipe médicale. Elle se réunit régulièrement pour faire un état des lieux des projets à mener en termes de prise en charge médicale.

 

Comité vigilances et risques ou COVIR

Le COVIR coordonne la démarche de gestion des risques dans l’établissement. Il élabore des plans d’action visant à réduire les risques, notamment à partir des fiches de signalement des événements indésirables transmises par les professionnels. Il vérifie aussi la réactivité de l’hôpital privé par rapport aux vigilances sanitaires.